Sites de rencontre : bon ou pas bon ?

Sites de rencontre - Comment séduire une femme Asiatique ?

Sites de rencontre : le principe.

Sites de rencontre - Comment séduire une femme Asiatique ?Les sites de rencontre, tel Meetic ont pour but de réunir les gens et former des couples, le cas échéant. Cette forme de service est rentrée dans les moeurs. Donc, il n’est plus du tout honteux de l’avouer dans une conversation entre amis. Plus personne ne se moquera de vous si vous dites que vous êtes inscrit sur un tel ou un tel autre site.

Sites de rencontre : la théorie.

En théorie, les avantages d’un site de rencontre sont indéniables. Vous faites tout chez vous. En plus, vous choisissez votre potentielle nana sur catalogue, selon vos critères. Vous avez un choix immense des femmes célibataires. Donc plus besoin de vous demander si Unetelle est mariée ou a un mec. Et, de surcroit, c’est bien plus économique que d’écumer des boites de nuit ou des bars. Bref, la théorie, comme le communisme, le paradis sur Terre. Cependant, la théorie qui rencontre la pratique vole parfois en éclats.

Sites de rencontre : la pratique.

Tout comme le communisme, la réalité des sites de rencontre est un peu moins paradisiaque. Economiquement, pour les hommes, c’est un abonnement mensuel. Donc payant. Pour les femmes, en revanche, c’est souvent gratuit. De ce fait, beaucoup de nanas viennent sur ces site-là « juste pour discuter ». Les photos de profil dans le fameux catalogue peuvent être fausses. Ou dater de plusieurs années. Sans parler du fameux masque que porte quasiment tout internaute, dés qu’il se met à surfer.

Pourquoi les sites de rencontres sont à éviter.

Il faut partir de la base pour comprendre. Un site de rencontre sert à réunir des gens qui ont un problème pour rencontrer d’autres gens. Peu importe ce problème en soi. Ce qui en découle et ce qui est important, c’est que tous les membres d’un site de rencontre ont un problème. Grand, petit, majeur ou mineur. Mais ils l’ont.

A partir de là, il ne faut absolument pas s’étonner de tomber sur ce qu’on appelle des cas sociaux. Sur beaucoup de sites, les femmes mettent dans leur fiche qu’elles ne souhaitent pas en rencontrer. Très bien, dans ce cas, dés inscrivez-vous, allez dans un bar, prenez un verre et rencontrez les gens en vrai. Pas derrière un écran. Et ceci est tout aussi valable pour les hommes. Bien sûr, je m’adresse à des mecs normalement constitués. Pas ceux qui envoient leur bite en guise de présentation en premier message.

Comment faire et où aller ? Téléchargez le guide PDF « Séduire une femme Asiatique », tout est dedans.

Arthur

Fake : qu’est-ce donc et comment le repérer ?

Comment séduire une femme Asiatique - Fake

Fake ? C’est quoi ?

Comment séduire une femme Asiatique - FakeUn fake est un faux profil sur internet. Du moins dans le sujet qui nous concerne, Messieurs. Qui sont les gens derrière un tel profil ? La plupart du temps, des arnaques. Dont le but est de vous soutirer de l’argent par tous le moyens. Ils sont souvent Africains ou Russes et sont des hommes. Sinon, dans un autre registre, ça peut être des femmes, mais de petite vertu. En somme, des prostituées. Dont le but est sensiblement le même, en ce qui vous concerne. Enfin, une très petite minorité est composée de femmes à problèmes. Ces nanas-là ont une estime de soi très basse et essaient de se mettre en valeur par tous les moyens qui leur semblent bon. Seulement, mettre une photo de profil de Jennifer Lopez n’est pas vraiment une solution.

J’en parle plus en détail dans le guide PDF « Séduire une femme Asiatique » que je vous invite à télécharger de ce pas.

Comment repère-t-on un fake ?

Dans l’immense majorité des cas, un fake se présente de la manière très simple. Sa photo est celle d’une jeune femme de 20-25 ans. Elle est très belle, souvent très peu vêtue. Ou alors vêtue très légèrement.

Si nous sommes sur une réseau social, comme Facebook, elle s’est inscrite depuis très peu de temps. Genre, quelques mois, voire même quelques jours. Ella a aussi très peu d’amis et tous sont des hommes. D’ailleurs, ces hommes-là sont souvent d’origine Indienne, Africaine ou Moyen-Orientale pour la plupart. Ce profil affiche également très peu de publications. Ce qui est logique, puisqu’il est très récent.

Si nous sommes sur un site de rencontres, il y a une ou deux photos et une description très sommaire. Pas de goûts, pas d’exigences particulières, juste une phrase ou deux. Sur le thème « Jeune femme aimante, fidèle et attentionnée cherche à fonder une famille ». Parfois même ladite description n’existe pas. Si vous avez affaire à une professionnelle, il se pourrait que dans la description elle laisse son numéro de téléphone pour la contacter. Aussi, dans ce même cas, elle fera part de ce qu’elle fait comme prestations. Et du fait qu’elle est ouverte d’esprit et à tout ou presque.

Que faire avec un fake ?

La réponse est simplisme : absolument rien. Enfin, si, le signaler et le bloquer. De toutes les façons, un fake n’est PAS ce qu’il prétend être. Donc, toute interaction avec, mis à part un signalement et un blocage immédiat, est une perte de temps.

Pourquoi ? Soyons sérieux, vous cherchez à trouver une nana pour enfin régler votre problème de célibat. Or, un fake est souvent un homme. Qui plus est, malveillant à votre égard. Donc dés le départ, vous devez être sur que la nana sur la photo, vous ne la rencontrerez jamais. Par contre, si vous rentrez dans son jeu, il est fort probable qu’elle vous avoue un amour fou pour votre personne. Enfin, « elle » est ici superflu, puisqu’il s’agit en vrai d’un homme Russe ou Africain, d’une trentaine d’années. Alors, une fois que l’escroc est sûr de vous avoir ferré, il vous dira que :

  • soit « elle » a des problèmes financiers insolvables sans votre aide,
  • ou alors « elle » ou son entourage a des problèmes de santé,
  • ou bien « elle » rêve d’envie de venir vous voir en France, mais le billet coûte cher et « elle » n’en a pas les moyens.

Si c’est une prostituée, vous faites ce que vous voulez, après tout, là, il s’agit de business légal en France. Donc soit vous achetez, soit vous achetez pas, mais c’est aussi à vos risques et périls.

Encore une fois, n’hésitez pas à télécharger notre guide PDF, où ce thème est abordé en détail.

Arthur